Grasse mat' très appréciable, et pour la 1ère fois, le ciel est gris... Il ne le restera pas longtemps, il y a toujours du vent.

On reste dans la SERRA DA PENEDA-GERES, traversons des villages aux décors d'avant guerre : maisons en pierres sèches, bottes de foin rectangulaires, calme absolu si ce n'est les discussions des anciens qui sont tous au café.  Les routes sont très étroites et parfois pavées. 

IMGP7989

IMGP7996

IMGP7998

IMGP8006

IMGP8008

IMGP8015

IMGP8016

IMGP8018

IMGP8024

IMGP8026

Nous arrivons sur un lac artificiel, changement de décor : du monde partout, des gamins avec des bouées,  des familles avec parasols et glacières, des bars bondés,  on se croirait en bord de mer.
On trouve notre mini crique tranquille pour pique-niquer, se baigner et se rebaigner tellement l'eau est bonne...et il fait très chaud.

On repart direction la frontière espagnole, dernier village extraordinaire d'authenticité : TOUREM. Pas de voitures garées devant les maisons mais des tracteurs.

Les près sont violets : tapis de bruyère à perte de vue. Énormes rochers ronds.

Ce soir on ne dira pas "boa tarde" mais "buenas tardes" puisque nous laissons le Portugal pour passer 2 ou 3 jours en Galice...on perd 1 heure en passant la frontière. On trouve un petit camping familial en bordure d'un autre lac artificiel pour passer la nuit.